attendez-vous à savoir …

ROISSYBUSINESSBIS

A LIRE ABSOLUMENT (recommandé par RM)

silence_coupable

RoissyMail embauche !

canstockphoto16466792BIS

un rédacteur, une rédactrice. Cliquez pour en savoir plus

CARTE DU GRAND ROISSY 2014

CarteRM214

Téléchargez-là pour voir les différences avec la nouvelle (2018/19)

Prenez vos jumelles et devenez …

Prenez vos jumelles et devenez ...

pas voyeur, mais...

On rigole aux Rigoles

IMG_2347

Brasserie Les Rigoles à Paris 20. On recommande ! cliquez...

RoissyMail-Le-Magazine n°31

RoissyMail-Le-Mag-3101

Dans ce n°: le PNR, mais aussi un gros dossier très business sur les nouvelles ZAE du Grand Roissy. Un "collector"...

RoissyMail le Mag n°30

Pages de RM30BD2 copie

Tout savoir, dans ce numéro sur le Parc d'Exposition de Villepinte et son extension.

RETROUVEZ LES ANCIENS RM

RM

numéros 14 (2004) à 499 (juin 2012): une mine d'infos et de témoignages sur le Grand Roissy

Pour ceux qui ne l’auraient pas lu. Un vrai roman

bn26-1.pdf

La voilà ! Téléchargez-là ici ou commandez-là chez nous

carte_roissy_2019_2 BD240
  • http://www.parisnord2.fr/

Suivez-nous now sur twitter ! @roissymail

Suivez-nous now sur twitter ! @roissymail

Pour toujours mieux vous informer ...

CHOSES PUBLIQUES

Doc CP numero 2 ok

Violence à l'école: ça ne date pas d'hier. Lisez ce témoignage d'EV (2001)

Le (vrai) dernier RM le Mag !

Pages de RoissyMail Magazine 25 copie

Un numéro "collector" , carrément génial

RoissyMail Le Magazine N°32

Pages de ROISSYMAIL32BIS copie

La gare du métro « Grand Paris Express » au Mesnil-Amelot

garemetroGrandParis Mesnil-Amelot copie

Roissy Mail Le Magazine n°29

Pages de RM29bd2 copie

Les dossiers de nos Mag restent toujours jeunes... Consultez ou téléchargez le n°29 facilement.

Nos anciens journaux papiers

Capturebn2

Une mine d'infos pour comprendre le territoire

J’ai 14 ANS….

moibdrm

CLIQUEZ !

1046, Hôtellerie, Roissy Porte de France, Transport aérien

Nicolas Pavil, dans Le Parisien, a defendu clairement le futur Terminal 4

Vous voulez donner votre avis ? Cliquez ici... 18 février 2019

cliquez pour voir l'interview

C’est ballot… Moi qui suis abonné au Parisien (et a ses éditions départementales), j’avais zappé cette ITW (parue le  11 février) de Nicolas Pavil. Il est directeur général adjoint des services en charge de la stratégie à la communauté d’agglomération Roissy-Pays de France. Dans cette interview, il soutient, sans langue de bois, le projet de construction du Terminal 4 à CDG.  Je vous en recommande vivement la lecture (et, ne ratez pas la fin où il a cette excellente phrase sur les opposants au projet (en gros mes P’tits Loup): Ce sont les mêmes qui expliquent que faire des routes ça ne sert à rien, que faire Europacity ça ne sert à rien, que rien ne sert à rien.

Juste une remarque : cette ITW tranche un peu, selon moi, par sa clarté, par rapport à la résolution adoptée à ce sujet par le Conseil de la CA…(revoir ici). EV

Partagez :
  • email
  • Facebook
  • Twitter
  • Google Bookmarks
  • LinkedIn
  • MySpace
  • del.icio.us
  • Technorati
Imprimer Imprimer

1046, Roissy CDG, Transports en commun, délire

INCROYABLE ! Benjamin Griveaux a dit que « les 90 000 employés de CDG pourront bénéficier du CDG Express » !

Vous voulez donner votre avis ? Cliquez ici... 18 février 2019

cliquez pour l'entendre

Vraiment ce parte-parole du gouvernement n’en rate pas une. Après avoir, « à titre personnel » déclaré (revoir ici) , en octobre dernier, contre le projet Europa City, il  a dit n’importe quoi sur les CDG Express. Interrogé à ce sujet au « Grand Jury » de RTL  hier, il a, pour justifier cet interminable et controversé projet, que les 90 000 salariés de CDG pourront l’emprunter ! Alors que c’est une liaison directe Paris (gare de l’Est) CDG. Comme si les 90 000 en question habitaient tous Paris ! Quelle nullité ! EV

Partagez :
  • email
  • Facebook
  • Twitter
  • Google Bookmarks
  • LinkedIn
  • MySpace
  • del.icio.us
  • Technorati
Imprimer Imprimer

Consulter les 5 derniers numéros de RoissyMail Le Mag

1045, Coup de coeur, Othis

Rencontre (rafaichissante) avec Bernard Corneille, maire d’Othis

Vous voulez donner votre avis ? Cliquez ici... 15 février 2019

En ces temps troublés donc, moment de plaisir, mercredi dernier. J’avais invité Bernard Corneille, maire d’Othis (77), conseiller départemental de Seine-et-Marne . On a appris à se connaitre depuis des années et on échange souvent. Il est donc venu dans mes terres de Paris 20. Apéritif dans mon … bureau-salon, puis déjeuner au restaurant l’Imprévu, à coté de chez moi, et qui est devenu mon lieu de réception préféré. Le patron, Abder (un type super) a pris cette foto.  On n’a pas refait le monde (trop compliqué maintenant), mais discuté de sujets d’actualité.Y compris avec un client voisin de table, Marco, un acteur qui habite le quartier (du coup sur la foto)

Un grand et bon moment ! Merci M. le Maire ! EV

Partagez :
  • email
  • Facebook
  • Twitter
  • Google Bookmarks
  • LinkedIn
  • MySpace
  • del.icio.us
  • Technorati
Imprimer Imprimer

1045, Roissy CDG, Transport aérien, Transports en commun

On respire… « Je rêvais d’un autre monde ». Cafouillage sur toutes les lignes : 17 et autres du GPE, CDG Express. CNDP mon amour, Et, mdr, l’Italie … Et tout à l’avenant… Benalahah ! !

2 commentaires 15 février 2019

Je dois certainement devenir un vieux con (c’est depuis longtemps, diront beaucoup). Outre le passage à vide décrit dans l’article ci-dessous, l’actualité récente dans notre région aéroportuaire, dans notre pays, dans notre Europe et dans notre monde n’engage pas à l’optimisme. Et c’est de pire en pire, chaque jour, deux fois par jour, quand c’est pas plus. Violences incroyables des manifs de gilets jaunes (que j’ai regardés chaque samedi, j’aurais pas dû), montée incroyable et désespérant de l’antisémitisme,encore hier à Villiers-le-Bel,  (en France! en 2019 !).  Sans parler du feuilleton sulfureux Benalla, qui frise l’affaire d’Etat.   J’en ai ressenti, (pourtant j’ai le cuir tanné) pour la première fois de ma vie, un profond sentiment de … découragement, et de doute. Et, croyez-moi, pour parler beaucoup ces derniers temps avec mes amis et correspondants de tous bords et conditions, je ne suis pas le seul.

Il y a, incontestablement, (j’emploie le mot depuis quelques années, mais je ne l’avais jamais écris) une période de déclin de la France, que je n’aurais pu soupçonner,voici 40 ans. Et le président de la République (pour lequel , tout le monde le sait, j’ai voté au deux tours) a eu le tort (entre autres) de vouloir donner des leçons au monde entier (notamment à l’Italie), au début de son mandat. Les Italiens se gondolent !

Je vais juste évoquer ici , dans le désordre,  quelques éléments sur lesquels je reviendrai plus tard en détail (car il faut que j’envoie RoissyMail… ).

Un Grand Paris Express au rabais?

Les présidents des 7 départements de la région parisienne ont publié un communiqué (le voir ici) , membres du Conseil de surveillance de la Société du Grand Paris (chargée de construire le Grand Paris Express) s’inquiétant d’un courrier adressé par cette dernière au 1er Ministre. Voici le début du CP : Alors que dans les discours la Société du Grand Paris ne cesse de réaffirmer le besoin de concertation avec les collectivités, nous découvrons que la Société du Grand Paris a transmis au Premier Ministre un plan « d’optimisations » le 21 décembre 2018, sans avoir consulté les membres du Conseil de surveillance, ni les élus concernés. C’est d’autant plus malvenu que le contenu de ce plan pose de très gros problèmes.

Ils ont demandé à être reçus par le 1er ministre.

CDG Express !

Tout ceci est bien compliqué. Voyez, en cliquant,e site spécial édité par ADP. (y'en a pas d'autres à ma connaissance)

mon article dans l'ancien journal "Choses publiques"

Cafouillages aussi sur le fameux CDG EXPRESS : c’est le GROS BORDEL  ! Je suis, ce dossier foireux depuis le début. Un dossier qui traine depuis.. . 2001 !  Il avait fait l’objet du « premier débat » organisé par la fameuse CNDP (dont j’aurai l’occasion de dire tout le … bien que je pense). J’avais assisté au débat de Villepinte et je peux vous dire que c’était pas triste.

Je n’ ai pas rendu compte ici  des dernières péripéties de ces temps-ci, parce que ça aurait été lassant. Mais là, ça devient du grand guignol. La ministres de Transport, la géniale E. Borne, avait missionné le préfet de région pour organiser une n’ième concertation. Il a rendu un rapport le 4 février (à voir ici) que je qualifierais depsychédélique (sauf son respect). Suite à cela la ministre a autorisé, lundi 11 dernier, la signature du traité de concession Et en même temps, on apprend que ce fameux CDG Express  pourrait bien ne pas être prêt pour les JO de 2024 …

La ville de  Mitry-Mory est, historiquement, à la pointe de l’opposition au CDG Express. Au motif que c’est déjà le bazar sur le RER B  . Il y aura une réunion publique lundi 18 dans cette ville, auquel participera le pauvre préfet de Région. Ça risque de ne pas être triste…

La concertation sur le Terminal 4 a commencé

voyez le site de la concertation

La concertation pour le futur terminal 4 de CDG a commencé le 12 février avec une première réunion publique à Gonesse (voyez le calendrier des réunions ici). Elle durera jusqu’au 12 mai. Voyez ci-dessous la vidéo de la réunion de Gonesse :

cliquez pour voir la réunion

C’est un gros dossier (au moins 2 milliards a rappelé J-P Blazy, maire de Gonesse), destiné à faire face a l’augmentation prévisible du trafic aérien mondial. Le Groupe ADP est en forme ! Voyez l’interview  de son PDG, Augustin de Romanet, dans les Echos d’Hier. C’est encore bien compliqué, pour connaitre le phasage prévu pour la mise en service (par étapes) de ce nouveau terminal.

De son côté, le Conseil de la CA Roissy Pays de France a adopté à l’unanimité, dans sa séance du 31 janvier, une importante délibération (5 pages, à lire ici) intéressante (même si je la qualifierais, pour l’instant … d’équilibriste).

ADP privatisés (ou pas)?

Il y a aussi le dossier de privatisation d’ADP, souhaitée par le gouvernement. Pour l’instant, le Sénat a voté contre.

Je reviendrai sur tous les sujets évoqués ici (et d’autres), pour combler mon retard rédactionnel pour lequel je vous demande votre indulgence. J’ai du pain sur la planche !  EV

Partagez :
  • email
  • Facebook
  • Twitter
  • Google Bookmarks
  • LinkedIn
  • MySpace
  • del.icio.us
  • Technorati
Imprimer Imprimer

1045, Coup d' Gueule, Grand Roissy, délire

La Carte du Grand Roissy-le Bourget a dû être réimprimée ! La Carte m’a … tuer

2 commentaires 05 février 2019

cliquez pour avoir la Carte en haute définition

Guigne ? Loi des séries ? Gri-gri vaudou ?  Toujours est-il que la 8ème édition de la Carte du Bourget m’aura « tuer » . Après avoir pris beaucoup de retard, la Carte avait fini par être imprimée vendredi 28 décembre. Imprudemment (une fois de plus s’agissant de cette 8ème édition), j’écris dans RoissyMail n°1044 du 1er janvier  (revoir ici) que les annonceurs allaient recevoir des exemplaires par la poste et que la distribution allait commencer dans la foulée.

Mon dieu !

On prépare donc ces envois (dans les tubes de Raja) . Je vérifie quand même les adresses de certains annonceurs notamment de ceux (nombreux… qui  avait payé depuis … 2016. Et, pendant cette vérification, on s’aperçoit, avec un annonceur (Courriers d’Ile-de-France, Keolis CIF pour ne pas les nommer, annonceur « historique » de la Carte) que leur visuel, qui datait de 2016,  est complétement dépassé. Mon dieu ! On ne peut pas diffuser ça… Sympa, l’annonceur me propose d’imprimer un « sticker » pour le coller sur l’ancien visuel…  Je réfléchis…  C’est trop compliqué…

Je décide donc, la mort dans l’âme (et dans le compte en banque mais, compréhensif, l’imprimeur me fait une remise ) de réimprimer !  Ce qui a été fait le 24 janvier au soir. Heureusement, j’avais eu le temps de prévenir les Ateliers de l’Ambrésis (un « atelier protégé » que je connais et que je recommande, à Villeparisis) pour qu’ils ne commencent pas à « rouler » les cartes imprimées fin décembre comme je leur avais passé commande.

MDR : Eric Veillon  déprimé ?

J’étais (je suis encore) démoralisé par cette mauvaise histoire au point d’en faire des cauchemars quasiment toutes les nuits (vrai..). Ceci ajouté à la morosité ambiante, les mauvaises nouvelles, en France (avec les commentaires pitoyables de beaucoup et dans une bonne partie du monde, m’a quasiment paralysé moralement, au point de prendre plein de retards, persos et pros, notamment sur les articles de RoissyMail. Pourtant c’est  pas mon genre, je suis plutôt un warrior, optimiste… Comme quoi …

La Carte a été réimprimée le 24 janvier au soir. Elle est roulée (et bien roulée), et les cartons seront  livrés demain 6 février dans ma  … base secrète d’Epiais-lès-Louvres pour la diffusion.

La lettre aux annonceurs

Et, à partir d’aujourd’hui seront envoyés par la poste les exemplaires pour les annonceurs, qui la recevront avec cette lettre circulaire, que je publie ici donc, parce que ça concerne tout le monde (et y’a un côté psy, j’ai d’ailleurs ouvert une cellule de prise en charge psy pour moi…  Allez mieux vaut en rire, d’une certaine manière…). EV

Partagez :
  • email
  • Facebook
  • Twitter
  • Google Bookmarks
  • LinkedIn
  • MySpace
  • del.icio.us
  • Technorati
Imprimer Imprimer

1045, Communication, Intercommunalité, Oise, Pays de Valois

Une nouvelle identité visuelle pour la CC du Pays de Valois

Vous voulez donner votre avis ? Cliquez ici... 05 février 2019

cliquez pour la voir et les explications sur la vidéo de la CC

La Communauté de communes du Pays de Valois (CCPV) est née en 1997. Elle compte 62 communes et 56216 habitants (janvier 2018). Située dans le sud de l’Oise (son siège est à Crépy-en-Valois), elle se sent partie prenante du Grand Roissy, même si, pour des raisons « techniques » seules quelques communes (comme Le Plessis-Belleville) de la CC apparaissent sur la Carte. Mais pour bien marquer le coup, la CC a tenu, a acheter deux visuels comme vous pouvez le voir ici:

La nouvelle identité visuelle a été présentée le  16 janvier dernier à l’occasion des vœux du Président de la CC, Benoit Haquin, maire de Brégy.

le président Haquin et les membres du Conseil communautaire

Je vous conseille de lire son discours ici, très instructif et qui montre bien le dynamisme de cette Communauté.  EV

Partagez :
  • email
  • Facebook
  • Twitter
  • Google Bookmarks
  • LinkedIn
  • MySpace
  • del.icio.us
  • Technorati
Imprimer Imprimer

1045, Louvres, délire, les mots

Louvres 2004 : les voeux les plus courts de l’Histoire

Vous voulez donner votre avis ? Cliquez ici... 23 janvier 2019

relire ce grand moment des vœux de Guy Messager fin 2004

Les vœux de Jean-Pierre Blazy me refaisaient penser à ce grand moment. Mais je ne me souvenais plus  c’était quand. J’ai donc appelé Guy Messager, qui fut maire (centriste) de Louvres de 1982 à 2012. Oh! ça doit faire  15 ans me répond-il.. Il n’était pas loin…

J’avais appris à mieux le connaitre lors d’un voyage du Conseil général du Val d’Oise au Japon, en octobre 2001 (revoir ici). Comme on était les deux seuls fumeurs du groupe (il a arrêté depuis…) on a parlé souvent au pied des immeubles…

Et j’étais invité à ses vœux, bien sûr . Et à chaque fois, c’était comme à Gonesse (ou presque…), long film, discours fleuve . Chaque année, je lui disais, tu sais Guy, au bout d’un certain temps, les gens n’écoutent plus …. Puis une autre année: tu devrais poster deux agents de la mairie à la sortie de tes vœux et qu’ils demandent aux gens ce que ‘ils ont retenu de ton discours…

Cette année là donc, je vais à ses vœux, le 22 décembre 2004. J’arrive juste… A peine le temps de prendre une foto, le maire prend la parole…   Voici le compte-rendu que je fais sur RoissyMail (ancienne version), le lendemain    : A 19 H 30, le maire et son équipe montent sur l’estrade. Guy Messager, sourire en coin, demande à l’assistance de chronométrer, mais personne fait attention à ce détail. Puis il dit, en substance, après avoir souhaité la bienvenue à tous: « On m’a demandé de faire un discours court. Eh bien je ne ferai pas de discours court » (à ce moment, les sceptiques jubilent) je ferai un discours ultra court! On vous a distribué un livret sur l’activité de la municipalité en 2004: je vous en souhaite une bonne lecture et vous invite à passer sans plus tarder au buffet! ».

Tout le monde était soufflé, et c’est tout sourire que les quelques 400 invités ont applaudi. EV

Partagez :
  • email
  • Facebook
  • Twitter
  • Google Bookmarks
  • LinkedIn
  • MySpace
  • del.icio.us
  • Technorati
Imprimer Imprimer

1045, Gonesse, Politique, municipales 2020

Jean-Pierre Blazy (à propos du Triangle de Gonesse) : nous assumons ce choix pleinement (…) je le dis nous le réaliserons à partir de 2020 !

Vous voulez donner votre avis ? Cliquez ici... 21 janvier 2019

Très franchement, j’ai toujours du mal à rendre compte des vœux du maire (PS) de Gonesse, Jean-Pierre Blazy  (faites « voeux blazy » sur le moteur de recherche de RoissyMail ici, en haut à droite). Non que ce ne soit inintéressant, loin de là, mais il est toujours long, long, long…  (je vous laisse lire son discours du 7 janvier  2019 , il faut l’imaginer entrecoupé de 4 petits films). Ajoutez à cela que (c’est un bon partenaire, je ne l’ai jamais ménagé, je l’ai souvent critiqué, parfois très durement,  mais on a toujours dialogué ) même avec le temps, je ne le comprends pas toujours… .

Mais bon,  question durée de ses vœux, il s’est amélioré d’année en année. Je me souviens la dernière fois que je suis allé à ses vœux  (en vrai…). Toujours beaucoup de monde, pas assez de places assises. En vrac : film-bilan, discours fleuve entrecoupé de remises de médailles, de show du « conseil municipal des jeunes »… Les gens n’écoutaient plus…

Je m’en étais, prudemment, ouvert au maire, lui assurant qu’une fois les 30 mn (maxi) de discours passées , les gens n’écoutent plus les discours, surtout pour la cérémonie des vœux. Je le maintiens.  Ça me fait penser à un sacré coup (dont j’étais à l’origine) … aux vœux  pour 2005  à  Louvres (voir l’article plus haut).

A chaque maire son style…

Le chantier de la gare commencera en 2020

Jean-Pierre Blazy est revenu longuement sur le projet « triangle de Gonesse » qu’il défend bec et ongles . Extrait : le chantier de la gare de Gonesse commencera fin 2020. Tout cela n’aurait pas été une réalité sans la mobilisation très forte et consensuelle des élus, des milieux économiques et des citoyens du territoire. Bel exemple à suivre et à poursuivre. Ce sont les actes qui importent. La vigilance reste de mise. Récemment la présidente de la région, la maire de Paris et le président du Conseil départemental de Seine-Saint-Denis ont demandé la suspension des travaux du CDG Express en considérant à juste titre que la priorité devait être accordée aux transports des Franciliens, ceux du RER B, on pourrait ajouter ceux du RER D. Il est dommage que la présidente de la Région ne considère pas que le barreau RER de Gonesse soit une priorité alors même qu’il doit relier les RER D et B. Le projet est toujours dans le Contrat de Plan Etat-Région mais il est passé aux oubliettes.

Et, s’agissant d’Europa City proprement dit, il est cash, fustigeant la poignée d’opposants : Il faut être clair. Entre un projet urbain du Grand Paris fort et ambitieux, un projet qui prévoit la réalisation en particulier d’importants équipements culturels de niveau régional qui donneront de l’attractivité à notre territoire et un projet alternatif de petite dimension, mal défini, sans souffle économique et social proposé par les opposants, il n’y a pas photo. Ce n’est pas sérieux pour qui affirme qu’entre ces deux projets on peut hésiter, cela n’est pas crédible, ce n’est pas vouloir être ambitieux pour Gonesse, ce n’est pas penser l’avenir de notre territoire pour et avec les habitants, pour notre jeunesse qui attend de nous que lui proposions un projet d’espoir. Le choix non seulement nous l’avons fait, nous l’assumons pleinement. La très grande majorité des Gonessiens et des habitants de notre territoire l’approuvent et maintenant l’attendent, je le dis, nous le réaliserons à partir de 2020 !

Vols de nuit : le retour ?

Le 12 février, a annoncé le maire, commencera la première (à Gonesse) des réunions de concertation sur le futur terminal T4 de CDG (horizon 2024 /2030) prévu pour faire ace à l’augmentation prévisible du trafic aérien Voici une partie de ce qu’a dit le maire, dans son discours (en gras, souligné par moi) : alors que le gouvernement a décidé l’abandon du projet d’aéroport à Notre-Dame des Landes il décide de concentrer plus encore le trafic aérien sur Paris et sur Roissy. Le débat qui débutera à la mi-février se poursuivra jusqu’à la mi-mai. On doit ensemble bien mesurer les impacts de l’augmentation de 40 millions de passagers supplémentaires à la fois en termes économiques et d’emploi mais aussi sur l’environnement avec près de 40% de vols supplémentaires. Je pense qu’on ne peut accepter le projet du nouvel aérogare sans négocier préalablement des compensations pour le territoire, ses habitants, les riverains encore trop les laissés pour compte. Celles-ci devront être de différents ordres, y compris évidemment sur la question des nuisances en particulier nocturnes. Cela fait 6 ans qu’à Francfort pas un avion ne vole entre 23h et 5h et l’aéroport a conservé son rang quasiment au même niveau que Roissy. Il faudra que le territoire, la communauté d’agglomération en particulier s’exprime, il faudra aussi une volonté politique de l’Etat.

Et c’est pas fini : « On pourrait m’objecter de vouloir le Triangle de Gonesse, projet ambitieux à l’échelle de l’Île-de-France, et de ne pas vouloir l’augmentation de l’activité aérienne sur Roissy alors même que le projet Europa City est un projet touristique de niveau international. Outre que je n’ai jamais rejeté le développement du transport aérien, j’ai toujours essayé dans ma fonction de député de proposer une approche équilibrée entre exigence économique et exigence environnementale. Je n’ai pas été entendu sauf après le crash du Concorde à Gonesse et le choix d’un complément d’infrastructure aéroportuaire avait été fait à la fin de 2001 sous l’autorité de Lionel JOSPIN. Je crois toujours à l’approche équilibrée dans ce domaine de l’aérien mais aussi dans l’aménagement urbain et humain de notre région. Et l’approche équilibrée suppose de refuser à la fois l’intégrisme des uns et l’intégrisme des autres. Les premiers ne veulent ni véritable régulation économique et sociale, ni régulation environnementale autrement que dans les discours, les seconds ne veulent plus au nom du climat et de la planète voir voler les avions et n’acceptent plus l’urbanisation d’un seul pouce de sol agricole. Notre banlieue nord-est est fragile. Les inégalités y sont plus fortes qu’ailleurs en Île-de-France. Ce territoire a besoin de développement économique, de développement humain et social, il a besoin d’être reconnu, de gagner en attractivité, d’être aussi plus protégé de la spirale négative de la dégradation urbaine et sociale qui tire vers le bas et qui ghettoïse nos villes et nos quartiers. Notre territoire intercommunal est occupé en son centre par l’aéroport. Il ne possède pas de cœur urbain, il est très contrasté entre ses secteurs urbains et ses secteurs périurbains, entre les secteurs impactés fortement par les nuisances et ceux qui ne les subissent pas. Notre communauté d’agglomération doit faire maintenant reconnaître les réalités, les potentialités et les difficultés de son territoire et négocier avec l’Etat et la Région un contrat de développement durable aéroportuaire pour maîtriser le développement de Roissy avant que ne soit prise la décision de la réalisation du T4.

Fermez l’ban !!

Blazy et le transport aérien : je t’aime moi non plus

« Je n’ai jamais rejeté le développement du transport aérien » a affirmé le maire. C’est faux, et il  le sait bien. Tout à commencé en 1997 (il est maire depuis 1995) : il se porte alors candidat aux législatives qui ont lieu après la dissolution « Chirac ». Contre toute attente, la gauche remporte ces élections. Il faut savoir que c’était le temps du début des travaux pour la construction des deux nouvelles pistes de CDG, vilipendées par la gauche, tant locale que nationale. Tant Blazy sur la 9ème circonscription du 95 que sa collègue PS (aujourd’hui décédée) de la 7ème circonscription 77  , Nicole Bricq sont élus pour la première fois députés, bénéficiant de la situation nationale  mais surtout de leur campagne locale axée « contre les pistes »…

Le problème (comme j’en étais sûr) c’est que le nouveau gouvernement Jospin (dont le communiste Gayssot était le ministre des transports) s’est empressé … d’autoriser la construction desdites  nouvelles pistes… Un camouflet… A sa place, j’aurais démissionné dans la foulée, quitte à me représenter de suite… (il aurait été réélu).

Puis année après année, le « combat » de Blazy contre le transport aérien (et donc contre notre région aéroportuaire) a continué… En vrac: contre Fedex et son développement, pour le plafonnement des vols, contre les vols de nuit, pour le PEB (mais, une bonne partie du centre-ville de Gonesse étant en zone de bruit, les limitations de construction corsetant le développement dudit centre-ville, le député-maire s’est arrangé pour faire « desserrer » les contraintes qu’il avait-lui même contribué à mettre en place par la loi…).

Mais, la « belle bleue », ce fut pendant des années, la fumisterie du  « fret à Vatry » (et c’est pas qu’à Blazy)

Les pistes étant faites, allait donc trouver autre chose pour prouver son attachement à la tranquillité des habitants. J-P Blazy se souvient alors que l’ancienne base aérienne de l’OTAN de Vatry (77, 160 km de Paris ) s’est transformée en aéroport dédié au fret. Eurêka ! Qu’à cela ne tienne, y’a qu’a mettre  de fret de CDG à Vatry , comme ça y’aura moins de bruit… Et cette ineptie (à l’époque 150 000 personnes travaillaient sur les seules zones de fret de CDG) fut reprise, j’en témoigne, par…. Jean-François Copé (RPR) qui fut battu en 1997 par Nicole Bricq (PS) dans la 6ème circonscription de Seine-et-Marne. Elle, rappelons-le, avait fait campagne « contres les nouvelles pistes »  et « contre le bruit. »  Il se servira lui aussi du « fret à Vary » sans arrêt. Et sera finalement élu député  du secteur 77 en 2002…

Appel à Paternotte

La 9ème circo du Val d’Oise est une des trois circo d’emprise de CDG, avec donc la 6ème de Seine-et-Marne et là 13ème de Seine-Saint-Denis (fief de François Asensi). Mais celle du Val d’Oise est… comment dire… symbolique… C’est la circo de « Roissy ».  Et, pour la faire courte, Blazy n’a pas été bon, bien qu’il ait été réélu député en 2002. Il a réussi à se mettre pas mal d’élus locaux à dos et, franchement, ses discours anti aéroport, passent de plus en plus mal. Au point que beaucoup cherchent à trouver un candidat qui soit plus positif sur notre territoire, pour les législatives de 2007.On avait pensé , pendant un moment, à Michel Barnier, qui fut commissaire européen. Un gars bien (que j’ai connu) qui, à cette époque, cherchait une circo.

Mais je pense aussi et surtout, finalement à Yannick Paternotte, maire (droite) de Sannois (95) , 1er vice président du Val d’Oise, président du CEEVO, très « pro transport aérien » et dont je savais qu’il souhaitait être parlementaire. Mais c’était compliqué dans sa circonscription . Je fini par le joindre pour lui proposer de se présenter sur la fameuse 9ème. Il est étonné, d’autant que des élus locaux d’ici , et pas des moindres, l’avaient aussi sollicité.

Du coup il y va… Mais patatras, quelques jours avant le 1er tour, le Parisien 95  révèle , à la une, qu’il a été arrête un matin, chez lui, avec son épouse et conduits en garde-à-vue pendant 24 h pour de graves suspicions.  Je me souviens encore de cet article, écrit par un journaliste spécialiste police justice talentueux que je connais bien. Tout le monde, dans le département, est sur le cul, moi le premier.

Mais on ne sait toujours pas les raisons de l’interpellation, d’autant que Paternotte se tait. Mais cette position est intenable… On apprend donc que lui et sa femme sont mis en examen pour suspicion d’abus de faiblesse sur une très vielle dame de Sannois, qui aurait « donné » un appartement au couple. Le journaliste du Parisien enquête et on en sait un peu plus sur cette affaire, qui durera des années.

Mais je ne peux rester sans rien faire. Les gens savent que je suis à l’origine de la candidature Paternotte (pour des raisons purement territoriales et non politiques) et je dois rester crédible, comme toujours. J’envoie donc un RoissyMail expliquant la situation, me désolidarisant et, tout en respectant la sacro-sainte présomption d’innocence j’écris qu’il devrait retirer sa candidature. Quelques minutes après l’envoi de la newsletter, Paternotte m’appelle (j’étais à ce moment chez ma voisine Nicole, à Epiais-lès-Louvres) pour m’insulter et me menacer, pendant 5 bonnes minutes, en mode Kalach, sans que je puisse en placer une. Mais

Il peut s’estimer  heureux : le scandale n’a pas eu le temps de faire son effet et il bat, de peu, Blazy. Le voici donc député… (et moi, contraint de voter Blazy… elle est pas belle, la vie électorale ? ).

Mais il n’en a rien fait (Paternotte). Et Blazy aura encore pris beaucoup de temps pour comprendre

Elu député, Paternotte se la joue… Il reprend contact avec moi… Fait en sorte que des collectivités locales « amies » m’achètent de la pub… (! comme si je marchais à ça…). Mais petit à petit il se met à dos et de plus en plus d’élus locaux de la 9ème. C’est que les gens découvrent son vrai caractère, arrogant et tout.

Arrivent les législatives de 2012. Paternotte se représente sur la 9ème (après avoir tenté de se présenter ailleurs…). Blazy (qui a mis une sourdine à son obsession anti aéroport) aussi.

revoyez ce grand moment ...

Blazy gagnera la législative. EV

Partagez :
  • email
  • Facebook
  • Twitter
  • Google Bookmarks
  • LinkedIn
  • MySpace
  • del.icio.us
  • Technorati
Imprimer Imprimer

1045, Roissy-en-France

André Toulouse à ses voeux : « …mais, nous avons (aussi) le droit d être honteux d être Français… »

Vous voulez donner votre avis ? Cliquez ici... 10 janvier 2019

Voici exactement la phrase prononcée par André Toulouse, maire de Roissy-en-France, dans son discours (à voir en entier ici) de vendredi dernier : « Nous pouvons être fiers de notre beau pays, mais, en ces circonstances, nous avons le droit d’être honteux d’être Français, même si cela ne concerne que quelques individus, c’est sur notre sol, sur notre territoire« . Il faisait bien sûr allusion aux spectacles de violences inédites de ces dernières semaines.

le Conseil municipal de Roissy

Ce qui est bien avec ce maire, c’est que toujours, lors de ses vœux, et j’en témoigne depuis des années, il parle cash,sans détours…Et, ce soir -là, il n’a pas manqué de critiquer l’État, en rappelant notamment les rassemblements  (voir ici l’acte 1, j’y étais ) près de l’hôtel Matignon à Paris, en octobre dernier où tous les élus du Grand Roissy étaient unis, toutes tendances confondues (j’avais jamais vu ça) pour défendre la ligne 17 du Grand Paris Express. Matignon n’avait reçu personne…

Après le discours. On aperçoit (à gauche, en costume gris clair) la députée (LAREM) du secteur, Zivka Park

ITC : du nouveau ?

Une fois terminé son discours, le maire a tenu à faire part d’une nouvelle, qu’il avait reçue le midi par téléphone de Rio-de-Janeiro, comme quoi le « tour de table » (tant attendu) des investisseurs pour l’International Trade Center (ITC), vieux projet dans la commune, serait « bouclé » … Pas moyen d’en savoir plus. On cherche… EV


Partagez :
  • email
  • Facebook
  • Twitter
  • Google Bookmarks
  • LinkedIn
  • MySpace
  • del.icio.us
  • Technorati
Imprimer Imprimer

1045, Coup de coeur, Tremblay-en-France

Belle carte de voeux de Tremblay

Vous voulez donner votre avis ? Cliquez ici... 08 janvier 2019

J’ai trouvé la carte de vœux 2019 de Tremblay-en-France très jolie et très bien faite. Cliquez dessus pour voir le site de la ville (que je connais bien…), très bien fait aussi. Et voyez aussi, tant qu’à faire, le nouveau site perso de François Asensi. EV

Partagez :
  • email
  • Facebook
  • Twitter
  • Google Bookmarks
  • LinkedIn
  • MySpace
  • del.icio.us
  • Technorati
Imprimer Imprimer

© 2019 Roissy Mail. Porpulsé par Wordpress.

Thèmes Wordpress par Agence Rdva