ROISSYMAIL n°316 du 19/02/2008
 Argent public gaspillé
Piscine patinoire du Mesnil : tout le monde en parle. Un reportage de France 2 et un article du « Canard enchainé »

Ouf, ce que l’on peut appeler désormais l’affaire du complexe PPB (Piscine patinoire bowling) du Mesnil-Amelot dépasse désormais les limites du microcosme du canton de Dammartin. Vendredi dernier, l’affaire faisait l’objet d’un reportage de France 2, au journal de 20h pas moins (visible en cliquant ci-dessous, encore pendant quelques jours). On y voit, outre l’explication rapide de l’affaire, les palmiers mourants et les algues qui envahissent les bassins de la « piscine » les protagonistes de l'affaire. D'abord l’intervention d’un « porte-parole » (M. Rio, Jean-Louis) des vice-présidents de la communauté les « conjurés de Moussy-le-Vieux », voir les RM précédents) chargeant le président Huraux, maire de Mauregard. Et celui-ci de tenter de se défendre en rejetant la faute sur la maitrise d’œuvre ou l’assistant à la maitrise d’ouvrage…
Puis, une semaine avant, un article du Canard enchainé signé Isabelle Barré, qui n’y est pas allé avec le dos de la cuillère : « C’est un projet complètement dingue… ». Rappelant les richesses de la Communauté Plaine de France, elle cite les communes les plus riches ;Mauregard et le Mesnil-Amelot. Citant plus particulièrement Mauregard (« avec leurs trottoirs en granit, et leurs murs en calcaire de Comblanchien –la pierre des châteaux de la Loire-…) mais aussi Le Mesnil : « on dirait deux émirats arabes » fait-elle dire à un « élu du coin ».
Plus sérieusement, on apprend dans l’article qu’un fonctionnaire de la préfecture aurait déclaré : « il faudrait dissoudre la Communauté de communes, mais c’est une décision qui relève du Conseil des ministres »….
Voici de quoi alimenter la conférence de presse de ce mercredi 20 février, à 10h30, organisée par le président de la Communauté de Dammartin, maire de Moussy-le-Neuf et de son vice président, Jean-Louis Durant, maire de Marchémoret pour dénoncer l’incohérence du découpage du canton de Dammartin en 3 communautés de communes. Il devrait y avoir pas mal de monde, le complexe « PPB » étant symptomatique de ces dysfonctionnements politico-administratifs désormais médiatisés…

voir le journal de 20h sur France 2, de vendredi dernier. Cliquez sur "un exemple troublant de gaspillage...".
 Les autres articles de cette NewsLetter
Conception réalisation vpp communication • http://www.vppcom.com