ROISSYMAIL n°495 du 21/05/2010
 Au sommaire
 Hôtellerie
Le nouvel Holiday Inn inauguré en beauté hier
Les propriétaires, Bérengère et Chakameh (marketing) au Bed Jump!
de g à dr, les dirigeants du groupe Cogepa : Robert Allemon (admin) Philippe Duval Fleury (Psdt du pôle hôtelier),Gérard Fauvelière (admin), Daniel Duval Fleury, LE BIG BOSS !
Le chef de la police intercommunale, le capitaine Degeyter, à l'assaut d'un bouteille de champ..

Y’avait plein de monde et c’était, comme toujours chez eux (Bérengère Niemann et son équipe savent recevoir) particulièrement réussi, sympathique et souriant.

Clients, amis, élus de Roissy-en-France, tout le monde s’est retrouvé pour fêter la nouvelle enseigne (de Express by Holiday Inn l’hôtel est passé à l’enseigne prestigieuse de Holiday Inn).

On y était, et, tellement j’ai discuté avec plein de monde, notamment avec les propriétaires de l’hôtel et le directeur du groupe hôtelier M. Ganier, que j’ai pas pu faire d’autres fotos…

En voici quelques unes et vous pourrez voir ce que nous avions dit du changement d’enseigne sur RoissyMail n°490 : on renouvelle tous les compliments qui y sont faits.

Y’avait visite des nouvelles chambres (faut que j’y retourne) des nouvelles installations, le buffet était impeccable (toutefois le Graves était un peu grave…), sabrage de champagne, bonne humeur.

Félicitations à tous, à Bérengère, dont tout le monde a loué les grandes qualités professionnelles et humaines, à l’équipe, vraiment chouette et, surtout aux propriétaires qui ont choisi d’investir 2 millions d’euros dans le changement. Ils auraient pu ne pas le faire...

Mais ils ont la forme, comme vous pourrez les voir sauter lors du « Bed Jump » organisé pour l’occasion.

Bonnes affaires !

EV

TOP
 Équipement commercial
Des nouvelles du « nouvel » Aéroville
La nouvelle architecture du futur Aéroville

On a eu un peu de mal à avoir des infos sur Aéroville, ces derniers mois, hormis le changement d’architecte.

Comme tout vient à temps à qui sait attendre, Unibail-Rodemco, le promoteur de l’affaire, vient gentiment de nous envoyer ce matin cette belle perspective et ce texte informatif que, ma foi, nous vous livrons en l’état :

« Pour rappel, situé sur les communes de Tremblay-en-France, de Roissy-en-France et sur les terrains d’Aéroports de Paris, Aéroville, projet de centre de commerces et de services conçu par Unibail-Rodamco et placé au cœur de la ville aéroportuaire, constituera un pôle d’activité et un lieu de vie uniques pour la zone qui en manque aujourd'hui.
Destiné prioritairement aux 120.000 salariés de la plateforme de l'aéroport (en 2014), aux habitants des communes limitrophes et aux voyageurs en transit occupant les hôtels à proximité, Aéroville rassemblera sur 50.000 m² de vente une offre commerciale...

voir l'article du parisien.fr sur le même sujet
TOP
 Transport aérien
Air France a perdu 1,56 milliard d’euros au terme d’une «annus horribilis»

«Annus horribilis». C’est l’expression employée mercredi par le directeur général d’Air France-KLM Pierre-Henri Gourgeon pour qualifier l’année 2009/2010. Durant cet exercice – clos fin mars – le groupe aéronautique a perdu 1,56 milliard d’euros, soit pas loin du double du déficit (811 millions d’euros) enregistré un an plus tôt.

Du jamais vu depuis le rapprochement entre les compagnies française et néerlandaise en 2004.
Cette perte est encore plus lourde que celle envisagée par les analystes, qui tablaient plutôt sur -1,24 milliard d’euros. Les causes de ce déficit record sont connues. La crise du transport aérien, tout d’abord, a engendré une baisse du trafic du côté passagers. Baisse encore plus forte dans le domaine du fret.

Une conjoncture rendue encore plus difficile par «l’instabilité du prix du pétrole», comme l’a souligné Pierre-Henri Gourgeon. Sans oublier l’accident du vol AF 447 d’Air France le 1er juin, qui a fait 228 victimes entre...

Lire le communiqué d’Air France-KLM
TOP
 Salon Eurosatory à Villepinte (93)
Les pros de la défense terrestre au Parc des expos du 14 au 18 juin
En 2008, Eurosatory avait attiré plus de 52.000 visiteurs à Villepinte.
Au programme également : des conférences…
…Et des «démonstrations dynamiques».

Dans moins d’un mois débutera l’édition 2010 d’Eurosatory, le salon mondial dédié à la défense terrestre, de l’aéroterrestre et de la sécurité. Organisé tous les deux ans par le Gicat (Groupement des industries françaises de défense terrestre) en alternance avec le salon Paris air show du Bourget, l’événement se déroulera durant cinq jours, du 14 au 18 juin, au Parc des expositions de Villepinte (Seine-Saint-Denis).
Il concentrera en un même lieu tous les acteurs du domaine, utilisateurs, décideurs politiques et militaires, industriels et médias. «C’est avant tout un salon business ouvert exclusivement aux professionnels», a souligné Patrick Colas des Francs, directeur du salon, mercredi à Paris lors d’une conférence de presse animée conjointement avec Christian Mons, président du Gicat.

En 2008, Eurosatory avait attiré plus de 52.000 visiteurs. Cette année les organisateurs en espèrent davantage. Malgré une conjoncture difficile, le salon ne cesse de croître d’après eux. Entre 2002 et 2010, le nombre d’exposants a ainsi progressé de 50%, selon Patrick Colas des Francs. Cette année, ils seront plus de 1.300 réunis (+8,25%) sur une surface d’exposition de 57.500 mètres carrés (+8%). A noter que plusieurs pays ont accru leur présence tant en surface, à l’instar de l’Allemagne et le Brésil, qu’en nombre d’exposants à l’image de la République Tchèque, Israël, la Suède et l’Autriche.
D’autres feront leur apparition lors de cette édition 2010. Dans l’ordre alphabétique : l’Arabie Saoudite, l’Australie, la Chine, l’Estonie, la Hongrie, l’Indonésie, la Lettonie et le Portugal.

Drones et hélicoptères

Côté nouveauté toujours, l’édition 2010 s’ouvrira très largement...

Voir le site internet du salon
TOP
 Économie mixte
La Semmy s’expose
L'équipe de la SEMMY, mercredi dernier
De g à dr : Martial Passi, J-P Bonthoux, C. Dupont et I. Bonnaud-Jouin, DG de la Semmy.
Un des panneaux de l'expo foto

Cérémonie bien sympathique, mercredi dernier, à la Ferme Novion, dans le Vieux-Pays de Mitry-Mory. A l’occasion de la « semaine des entreprises publics locales », l’équipe de la Semmy (la société d’économie mixte –SEM- de la ville) avait organisé entre autres une exposition foto sur son activité.

Devant une petite centaine d’invités, la maire de Mitry, Corinne Dupont (PCF), l’invité d’honneur, M. Martial Passi, maire de Givors et président de la Fédération des entreprises publiques locales (ex fédération des SEM) puis M. Bontoux, ancien maire de Mitry et PDG de la Semmy ont pris la parole.

Corinne Dupont s’est félicitée de l’excellence des rapports entre la municipalité et la SEMMY. M. Passi a évoqué sa fédération (dans laquelle la Semmy est très active) et annoncé la bonne nouvelle : le sénat venait d’adopter ce jour même la proposition de loi visant à créer un nouvel outil : la « société publique locale ». On reviendra sur le sujet, important, mais vous pouvez toujours voir le dossier législatif en cliquant ici .

Puis Jean-Pierre Bontoux (qui est aussi 1er vice président du Conseil général) a fait un long discours en forme de bilan (il va quitter la présidence de la SEM, c’est Mme Margaté, 1er adjointe, qui le remplacera). Il a aussi fait, et visiblement ça lui va bien, une véritable ode à l’économie mixte locale, parée de toutes les vertus, notamment celle, par définition, de ne pas être délocalisable et, en ces temps de spéculation financière, d’être « réelle ».

Allez, tiens, comme je ne trouve jamais rien pour l’embêter (on s’est dit ça au pot qui a suivi), j’ai trouvé de quoi taquiner l'ancien assistant parlementaire de Gérard Bordu : à défaut de faire la révolution et des nationalisations, il a trouvé son bonheur...

voir le site de la Fédération des entreprises locales
TOP
 Débat public
Débat à Fosses, hier soir, entre partisans et adversaires de la liaison ferrée Picardie Roissy
Beaucoup de monde, à l'Espace Germinal de Fosses, hier soir.
Guy Messager, maire de Louvres a proposer aux Picards de venir s'installer dans le futur écoquartier...
André Toulouse a invité les élus picards pour les convaincre.
Le maire de Creil, Jean-Claude Villemain, défend bec et ongles Picardie Roissy.

La série des 11 réunions publiques organisée par la Commission particulière de débat public sur le projet du barreau ferré « Picardie Roissy » va bon train. Après Villers-le-Bel le 4 mai, c’était à Fosses que se tenait la 4ème réunion. L’Espace Germinal était plein. J’y suis allé faire un tour, sans grand enchantement, et j’ai quitté rapidement. J’ai eu le temps d’écouter la fin des explications de RFF, l’intervention nostalgico-bucolique de Mme Greneau, maire de Fontenay-en-Parisis, celle,plus humoristique de Guy Messager, maire de Louvres (qui a proposé aux Picards qui travaillent à Roissy de s’installer dans les futurs 3000 logement de l’écoquartier de sa ville). Passées celles, ennuyantes de représentants des « associations », on a pu écouter l’intervention du maire de Roissy, que j’ai trouvé pas très convaincant, dans son opposition au projet. Il a proposé, et j’ai trouvé ça bien, aux élus Picards de les recevoir pour leur expliquer ses arguments.
Signalons aussi la présence hier soir du député Paternotte (qui a dû intervenir), du maire de Creil (qui est intervenu), de notre maire d’Epiais-lès-Louvres Isabelle Rusin (un des tracés possibles passe non loin d’Epiais…) des maires de Villeron, Fosses, de Patrick Renaud, Président de Roissy Porte de France…

Soyons clairs

Mais le problème reste entier. Les opposants au projet veulent faire croire que si Picardie Roissy se fait, le barreau de Gonesse ne se fera pas. C’est faux. D’abord, c’est clair, Huchon l’a dit, en fait de barreau de Gonesse, on aura des « lignes de bus à haut niveau de service » (ce qui veut dire, au passage, que les autres lignes ne sont pas à ce niveau…). Et on ne veut pas entendre que, davantage que la liaison pour permettre aux Picards de venir travailler à Roissy, c’est une connexion avec l’ensemble des lignes grande vitesse que les élus Picards, toutes tendances politiques confondues, veulent. Comment la leur refuser ?

Nimby* à Roissy ?

En fait, et c’est compréhensible, l’opposition (principale) des élus de la Communauté de communes Roissy Porte de France réside dans le fait qu’ils ne veulent pas voir de ligne de chemin de fer traverser...

voir le compte rendu de la réunion de Villepinte sur CDG Express
vous saurez tout sur le débat Picardie Roissy en cliquant sur le site de la Commission particulière
TOP
 Un colloque à l’assemblée nationale en juillet
Pour le développement des relations commerciales avec l’Afrique

Prenez le temps de lire ça, svp :

La France reste à ce jour un des trois principaux partenaires commerciaux de l’Afrique, avec l’Union européenne et la Chine. Néanmoins, derrière cette position flatteuse au regard du poids économique relatif de la France sur la scène mondiale, il apparaît que nos entreprises perdent régulièrement du terrain face à de nouveaux venus.

Cet abaissement relatif est-il le fruit d’un désintérêt de la part de nos entrepreneurs et des pouvoirs publics vers un continent jugé peu prioritaire, à l’exception notable de l’Afrique du Sud et du Maghreb ou constitue-t-il plutôt l’expression d’une certaine difficulté à nous adapter au nouveau contexte africain des affaires?

Pour les entrepreneurs français, établis souvent depuis de longues années en Afrique, l’investissement en terre africaine constitue encore aujourd’hui une activité rentable. On peut alors légitimement s’interroger sur les raisons qui empêchent l’émergence d’une nouvelle génération d’entrepreneur français en Afrique ou sur...

voir le programme du colloque (y'aura du beau monde...).
voir le site, très bien fait, de la Conférence Permanente des Chambres consulaires Africaines et Francophones
TOP
 Commerce international
Ubi France relooke UBIFRANCE.fr qui devient UBIFRANCE.com

L’établissement public UBIFRANCE, qui sert d’appui au développement international des entreprises vient de changer son site web. Bonne occasion aussi de découvrir, pour ceux qui ne connaissent pas, le réseau mondial et les actions d’UBIFRANCE et des Missions économiques (ME).

Un regret, visiblement (on se renseignera), il n’y a plus une seule ME en Afrique de l’ouest ou centrale… (voir l’article plus haut).

voir le communiqué de présentation
voir le nouveau site d'UBIFRANCE
TOP
 Parc d’activités
Découvrez le numéro 6 de la lettre de Paris Nord 2

L’administration du Parc international d’activité de Paris Nord 2 édite, depuis deux mois, une lettre d’information, dont nous avions omis de vous parler.

Voici qui est réparé. Son numéro 6 vient de sortir (à consulter ci-dessous). Au menu : une course à pied « interentreprises » le 3 juin, (sur 10km dans les rues du Parc), des actions pour relooker le rond-point André Citroën, à l’entrée sud de PN2, des infos sur les restaurants interentreprises, où l’on peut désormais organiser des déjeuners de groupe, et un intéressant reportage (avec video) sur « La maison Kangourou », la crèche du Parc.

Voir la lettre de PN2
TOP
 Roissymaillissime
Inscriptions, désinscriptions

Si vous ne souhaitez plus recevoir nos informations, cliquez ici

Ou envoyez un mail à eric.veillon@wanadoo.fr. N’hésitez pas à le faire si, pour une raison ou une autre, vous ne nous lisez plus, nous payons pour CHAQUE mail envoyé.

Pour recevoir RoissyMail (1 à 3 fois par semaine,) idem : un mail à eric.veillon@wanadoo.fr .
Si vous aimez RoissyMail, recommandez l’inscription autour de vous : plus nous aurons d’abonnés (6209 envois pour cette édition) plus nous serons à même de vous informer en toute indépendance.

TOP